Eléonore KOCTY, Comédienne : “Voici ce que j’ai fait pour mon Burkina Faso …”

Alors, pour vous permettre de souffler et vous placer rapidement sur orbite, histoire de vous préparer à amorcer 2020, nous avons fait appel à une comédienne.

C’est une professionnelle des planches très discrète mais qui, sur scène ne peut dissimuler la championne extraordinaire enfouie en elle. Eléonore KOCTY puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a brillamment interprété des rôles de personnages et pas des moindres dans de nombreuses pièces théâtrales dont entre autres, “Pinocchio” pendant les récréatrales 2016, “Silence” de Noël MINOUNGOU en 2017 et “L’Acteur” de Pascal NOYELLE en 2019.
En rappel, ELEONORE KOCTY évolue dans la Compagnie “Le Ruminant” au sein de laquelle outre sa casquette de comédienne, elle occupe aussi le poste de Directrice des “Ateliers parapluies”, un projet artistique de la Compagnie “Le Ruminant”.
C’est donc peu dire de l’immensité du talent de cette actrice qui est véritablement à notre avis le bonheur que vous recherchez pour vos projets audio-visuels. Nous la recommandons fortement aux professionnels des planches, du grand et du petit écran pour en finir avec l’amateurisme.
Pour notre part, nous l’avons choisie pour dire juste un mot pour son pays qu’elle aime tant et pour lequel l’actrice est convaincue d’une certaine bénédiction divine.
Voici son message :
Nous sommes un peu dispersés au regard du bilan de l’année 2019. Il y a beaucoup de choses encore à faire. Frantz FANON disait que “chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir” et le Pr Joseph Ky Zerbo a ajouté que “chaque génération à des pyramides à bâtir”.
Alors nous burkinabè, nous avons une mission très immense. Mon message en cette fin d’année à mes chers frères et sœurs burkinabè, c’est oublier de regarder son immensité et que chacun prenne le bout par lequel, il peut bien faire sa part, avec le sourire et pouvoir être fier de dire voici ce que j’ai fait pour mon Burkina Faso car personne ne viendra bâtir notre nation à notre place ; personne !
Tous ce que nous faisons doit être d’abord dans l’intérêt général. Et je suis de plus en plus convaincue que nous avons un pays béni. Le Burkina Faso est un pays de lumière. Alors, j’invite tout le monde à se reconcentrer sous cette lumière pour la nourrir de notre attention et la laisser grandir…
Aussi en cette fin d’année, je préconise beaucoup de prudence en circulation, beaucoup de tolérance, priorité à la vie et que 2020 soit une belle année pleine de paix, de pardon, de santé, de cohésion sociale et une année qui va voir le Burkina Faso briller par son courage et se relever de tous ses défis, de cette négativité qui veut s’emparer de nous mais qui n’y arrivera pas.
Bonne année 2020 à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *