Mystère autour de l’état de santé de Kim Jong-un

Les faits : Le dirigeant nord-coréen n’est plus apparu en public depuis le 11 avril, et de nombreuses rumeurs évoquent une opération cardiaque, voire sa mort. Un train spécial pouvant lui appartenir a été repéré dans une station balnéaire à l’est du pays.

François d’Alançon (avec AFP) le 26/04/2020 à 14:21

Mais où est donc passé Kim Jong-un ? Le dirigeant de la Corée du Nord fait l’objet de nombreuses spéculations sur sa santé depuis plusieurs jours. Il n’est plus apparu depuis une réunion du bureau politique du parti au pouvoir, samedi 11 avril. Le site américain 38North rapporte qu’un train lui appartenant aurait été repéré sur des photos satellites de Wonsan, une station balnéaire de l’est du pays.

« Une zone réservée sur la côte est »

Le train apparaît sur les clichés, mardi 21 et jeudi 23 avril, dans une gare réservée à la famille Kim, a précisé le site dans un article diffusé samedi 25 avril. « La présence de ce train ne prouve rien quant à l’endroit où se trouve le dirigeant nord-coréen ni n’indique quoi que ce soit sur son état de santé, explique 38North. Mais cela donne du crédit aux informations selon lesquelles Kim Jong-un se trouverait dans une zone réservée à l’élite sur la côte est. »

Les spéculations sur la santé de Kim Jong-un ont commencé après son absence lors de l’anniversaire, mercredi 15 avril, du père fondateur de la Corée du Nord et du grand-père de Kim, Kim Il-sung. Le dirigeant a raté une autre fête nationale, samedi 25 avril, journée de la fondation militaire de la Corée du Nord, alimentant un peu plus les spéculations sur sa santé.

Des problèmes cardiaques dus au tabac et à l’obésité

Daily NK, un site basé à Séoul géré principalement par des Nord-Coréens ayant fait défection, a affirmé que le dirigeant nord-coréen avait été opéré, dimanche 12 avril, dans l’hôpital de Hyang San, au nord de Pyongyang, par un cardiologue nord-coréen formé en Allemagne, et qu’il était en convalescence dans une villa. Toujours selon Daily NK, Kim Jong-un, âgé d’un peu plus de 35 ans, avait dû être traité en urgence en raison de problèmes liés à « son tabagisme excessif, son obésité et sa fatigue ».

De son côté, la chaîne sud-coréenne SBS affirmait, jeudi 23 avril, en citant un responsable gouvernemental non identifié, que Kim Jong-un semblait être à Wonsan depuis au moins quatre jours et qu’il réapparaîtrait bientôt en public. La Corée du Sud, toujours techniquement en guerre avec le Nord, a minimisé ces informations.

Pas d’activité militaire inhabituelle

Selon Newsweek, les services de renseignements américains n’ont relevé aucun signe d’activité militaire inhabituelle dans le pays. La présence du train à Wonsan et l’absence de Kim lors des événements récents crédibilisent néanmoins les informations sur sa maladie, affirme un haut responsable du Pentagone, cité par le magazine américain. La Corée du Nord pourrait retarder l’annonce de sa mort pour s’assurer que des mesures de sécurité étaient en place. L’agence Reuters a, par ailleurs, révélé que la Chine avait dépêché une équipe incluant des experts médicaux auprès de Kim Jong-un.

Source : La Croix.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *