Théâtre : Mirages et perditions

C’est le 12 mars 2020 que le spectacle « Mirages et perditions » a officiellement démarré ses travaux. La grande première du spectacle a été présentée le 20 mars 2020 en présence des représentants des 04 opérateurs culturels que sont l’Institut Imagine, le Fonds Succès Cinéma, le Cartel et le CITO.

« Mirages et perditions » est un spectacle de sensibilisation sur le terrorisme, un mal que connaissent les pays du sahel et particulièrement le Burkina Faso ces dernières années. Pièce écrite par Ildevert MEDAH et Co-mise en scène par Aristide TARNAGDA et Roukiatou CAMARA de la Guinée Conakry, « Mirages et perdition » vient comme une contribution de la culture à la sécurité et à la paix des communautés sahéliennes.

Financé par CULTURE AT WORK AFRICA et cofinancé par l’UNION EUROPEENNE,. le projet rassemble une équipe de production de 29 personnes et est porté par 14 comédiens issus du Burkina Faso et du Mali.

« Mirages et perditions raconte l’histoire d’un village jadis paisible et respectueux des rites coutumiers. A la faveur de l’ouverture d’un site minier, un jeune nouveau riche perturbera cette quiétude en faisant miroiter au chef de village de belles promesses de développement. Depuis lors,  le chef de village est à l’écoute et à la remorque du jeune riche qui dicte sa loi et décide même des dates des cérémonies coutumières en lieu et place des sages du village. Dans un contexte où la pauvreté frappe à toutes les portes, les jeunes sont massivement recrutés et formés pour les sales besognes du jeune minier qui faisait partie d’un réseau d’extrémisme violent. Avides d’argent et assoiffés de folies de grandeurs, ces jeunes recrus sont tous massacrés lors d’une embuscade tendue par les forces de sécurité.

La leçon : Les jeunes qui devraient être la clef de voûte du développement, ce sont eux qui sont à la fois « partisans de la construction et partisans de la destruction ».

C’est pourquoi, l’auteur de la pièce Ildevert MEDAH tire sur la sonnette d’alarme afin que l’éducation joue pleinement son rôle par l’inculcation des mœurs qui bâtissent le vivre ensemble afin que la valeur domine la contre-valeur ».

La pièce reste à l’affiche du 21 Mai au 20 Juin 2020 au Cito. Elle est rediffusée Mercredi, Jeudi, Vendredi et samedi de 19h à 20h.

Le spectacle se déroule dans l’observation du strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement.

Gwladys RoseMonde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *