Le diocèse de Rome à la rescousse des victimes économiques du Covid-19

Les faits. Un fonds spécial de 2 millions d’euros, dont la moitié offerte par le pape François, a été lancé vendredi 12 juin à Rome pour venir en aide aux personnes ayant perdu leur emploi à cause de la crise du Covid-19.

Nicolas Senèze, à Rome, le 12/06/2020 à 14:21

Si les finances du Vatican ont été mises à mal par la crise du Covid-19, cela n’empêche visiblement pas la charité papale de se déployer. En témoigne le million d’euros dont le pape François vient de doter le Fonds Jésus Divin Travailleur créé pour venir en aide aux victimes économiques du Covid-19 dans son diocèse de Rome.

Abondé à hauteur de 500 000 € chacune par la région Latium et la métropole de Rome, il devrait permettre de venir en aide, dans un premier temps, à un millier de familles qui se retrouvent dans le besoin après une perte d’emploi due à la pandémie du coronavirus.

Dans une lettre envoyée en début de semaine au cardinal Angelo De Donatis, son vicaire général pour le diocèse de Rome, le pape François expliquait sa volonté que ce premier versement au fonds d’urgence bénéficie en priorité à « la grande masse des travailleurs journaliers et occasionnels », ceux « avec des contrats à durée déterminée non renouvelés », « ceux payés à l’heure », avec une pensée particulière « aux stagiaires, aux travailleurs domestiques, aux petits entrepreneurs, aux travailleurs indépendants ».

« L’énorme faiblesse du tissu social de notre ville »

Dans un entretien à VaticanNews, Don Benoni Ambarus, directeur de Caritas Rome, souligne qu’au moins 7 000 familles romaines sont venues solliciter pour la première fois son organisation depuis le début de la crise.

« Des gens qui travaillaient au noir, de façon précaire, jour après jour, et qui se sont retrouvés sans rien », développe-t-il. Pour lui, la pandémie « a révélé l’énorme faiblesse du tissu social de notre ville, mais aussi le visage d’une Église composée de tant de personnes qui ont retroussé leurs manches et apporté leur aide ».

Source : La croix.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *