VAO : Don de vivres d’une valeur de 9 620 000 frs CFA

Des vivres d’une valeur de 9 620 000 frs CFA ont été remis ce 15 juin 2020 aux artisans du Village Artisanal de Ouagadougou (VAO).  Offert par le Grand-Duché de Luxembourg de Ouagadougou ce don vient comme une véritable bouffée d’oxygène pour ces artisans qui avaient fermé boutique en raison de la pandémie de la covid-19. La cérémonie de remise de ces vivres s’est déroulée dans les locaux du VAO en présence de la  Directrice Générale de l’Artisanat Hièdiala Sylvie MEDA/SONTIE,  du Directeur Général de la Chambre des Métiers Seydou TOU, du Gestionnaire du Village artisanal, Maurice SAMA et  des bénéficiaires.

Covid-19
Remise symbolique des vivres aux artisans par la DGA

C’est la toute première aide en vivres selon le gestionnaire du VAO Maurice SAMA en direction des artisans du VAO depuis l’apparition de la Covid-19 au Burkina.  Fruit de la Coopération Luxembourgeoise au Burkina, ce don tombe à point pour des artisans qui avaient fermé boutique et qui, depuis quelques mois ne vendaient plus. La covid-19 selon la DGA, a porté un ralentissement sur les activités de ces acteurs économiques que sont les artisans du VAO.  » c’est pourquoi nous saluons à sa juste valeur la contribution de la Coopération Luxembourgeoise en donnant un appui symbolique en vivres aux artisans », a souligné la Directrice Générale de l’Artisanat.

La Coopération Luxembourgeoise qui a grandement contribué à la naissance de cette infrastructure qu’est le VAO s’est aussi donné un devoir d’être à son chevet en ces moments difficiles marqués par des arriérés d’électricité et des redevances impayées de près de 40 000 000 (Quarante millions) de francs CFA. Au-delà donc des vivres, le Grand Duché du Luxembourg a appuyé son don par la prise en charge d’une partie des redevances des ateliers sur une période de trois (03 mois), toute chose qui réconforte la DGA qui selon elle,  » va contribuer en tout cas à soutenir un peu les artisans qui sont au VAO pour leur permettre de repartir d’un bon pied ».

Composé de bidons d’huile (80 bidons de 5l), de riz, de cache-nez (confectionnés par les artisans du VAO), ce geste du Grand Duché vient en réponse à une série de requêtes adressées par le gestionnaire du VAO à différentes institutions dont le Grand Duché de Luxembourg de Ouagadougou pour soutenir les artisans dans le cadre de la Covid-19.

« C’est un geste que nous apprécions à sa très grande valeur dans la mesure où en  interne, nous n’avons pas encore reçu une aide d’une structure du pays et que c’est une ambassade qui nous vient en aide. C’est ça qui nous touche sincèrement » a déclaré Maurice SAMA.

La Directrice Générale de l’Artisanat de Hièdiala Sylvie MEDA/SONTIE

« Les artisans vivent une situation très difficile parce que dès l’annonce du premier cas de la Covid_19 au Burkina Faso, c’est comme si on avait chassé tous nos clients que ce soit les nationaux comme  les expatriés, la cour s’est vidée !  Personne ne venait au VAO à tel point que nos charges d’exploitation dépassaient nos recettes. A  un moment donné, nous avons fermé la structure pendant un certain temps parce qu’on a constaté que certaines personnes qui étaient atteintes de la maladie venaient toujours au VAO alors qu’ils avaient déclaré à la presse qu’ils étaient atteints de la Covid_19.

Covid-19
Maurice SAMA : Gestionnaire du VAO

Pour accompagner les artisans dans cette situation, l’administration a pris l’initiative d’adresser une requête d’aide à l’ambassade de Luxemburg au Burkina, au Conseil Régional du Centre, au Maire Central de Ouagadougou,  au Maire de l’arrondissement de la Commune de Bogodogo et même à notre département ministériel », a expliqué le Gestionnaire VAO.

Et c’est avec un sourire aux lèvres bien dissimulé tout de même dans  son cache-nez que le représentant des artisans a remercié le donateur car, dit-il « on en avait grandement besoin »

Enfin, la DGA tout en invitant les artisans à ne pas baisser les bras souhaite que ce geste se multiplie et soit le début d’autres initiatives en faveur de tous les artisans du Burkina Faso. Quant au gestionnaire du VAO, en plus de cette invite aux bonnes volontés pour soutenir les artisans, Maurice SAMA lance un appel afin que d’autres bonnes viennent en renfort au personnel de l’administration qui depuis deux mois travaille sans salaire.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *