Hadj 2020 : A propos de la participation des burkinabè de l’intérieur

Le comité national de suivi du Hadj 2020 a tenu une conférence de presse ce vendredi 26 juin 2020 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre est de donner des informations relatives à la décision prise par l’Arabie Saoudite pour le hadj 2020. La conférence a été présidée par le Ministre de l’Administration Territoriale de la Décentralisation et de la Cohésion Sociale Siméon Sawadogo. La crise sanitaire occasionnée par la Covid19 a bouleversé l’équilibre mondial. En effet, dès la survenue de la maladie, les autorités saoudiennes ont suspendu la OUMRA. Pour préserver la sécurité et la santé publique mondiale, le ministre saoudien de la OUMRA et du Hadj 2020 a décidé que « seules les personnes résidant en Arabie Saoudite pourront effectuer le Hadj 2020 », compte tenu des risques de propagation de la maladie et des infections lors des grands rassemblements.

Le gouvernement du Burkina Faso prend acte de la décision des autorités saoudiennes et invite les acteurs en charge de la supervision et de l’organisation du Hadj 2020 à s’y conformer. « Nous invitons tous les pèlerins et tous les acteurs concernés de réajuster leurs programmes et prévisions face à cette situation », a invité le ministre Siméon Sawadogo. Il est donc clair que les candidats au HADJ 2020 résidant au Burkina Faso ne pourront pas y participer.

Par ailleurs, les inscrits du Hadj 2020 doivent être considérés comme prioritaires pour l’édition 2021. Le ministre Sawadogo a demandé à ce que les sommes déjà versées soient sécurisées dans les agences au niveau du comité et que la liste définitive des candidants au Hadj 2020 soit établie avant la Tabaski. Du reste, la liste des agences de voyages agréées sera publiée officiellement.

Zonouhan LAYA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *