Mode : la marque Bazem’sé devient Sébastien Bazemo

Après 20 d’existence, le styliste Sébastien Bazémo alias Bazem’sé entend dorénavant  positionner sa marque de créateur et porter haut les richesses artisanales du Burkina Faso et ses valeurs à l’international. D’où la révélation d’une nouvelle  identité  de sa marque  qui passe désormais de “Bazems’sé” à “Sébastien BAZEMO”.

La révélation de cette nouvelle identité est intervenue ce 28 Août 2020 en présence des ministres Abdoul SANGO et de Harouna KABORE respectivement en charge de la culture et du Commerce. L’occasion a donné lieu également à l’inauguration d’un nouvel atelier-showroom  dénommé “Anne’C” et de la nouvelle collection « Ahizi » du styliste.

Malgré la pluie qui s’est invitée à la fête et qui a contraint finalement les organisateurs à un déménagement ipso facto dans le nouvel atelier, la cérémonie n’a pas déçu. En effet, cette pluie pour le ministre SANGO n’est rien d’autre qu’un signe annonciateur de bonnes augures.

“La pluie s’est invitée à cet évènement mais la culture africaine nous enseigne que c’est le signe que c’est une entreprise qui aura beaucoup de succès. Je pense que si on cherche un défenseur et quelqu’un qui valorise très bien notre patrimoine culturel, si on laisse BAZEM’SE on n’en retrouvera pas. Je voudrais donc à mon nom personnel et celui du gouvernement féliciter Bazem’sé qui figure parmi les artistes et créateurs les plus imaginatifs que le Burkina ait connu. Car,  à travers son activité, le KOKO DUNDA un des pagnes dévalorisés de notre histoire a été promu sur le plan national et international.”, fait remarquer le ministre SANGO.

A propos du KOKO DUNDA,  le Ministre en charge du commerce Harouna KABORE annonce des mesures fortes et dignes d’intérêt. “Nous avons décidé de donner de la valeur à ce qui est fait  en entrant dans une mesure de labélisation. Vous vous souviendrez avec moi que le FASO DAN FANI a été labélisé  pour valoriser le travail qui est fait par les tisseuses  et couturiers. Et depuis quelques jours, nous avons entamé le processus de labellisation du KOKO DUNDA. Non seulement le nom sera protégé, mais nous allons également protéger l’ensemble des motifs” a –t-il rassuré.

Enfin pour le styliste BAZEMO, il n’est pas question d’oublier ses origines. “Je suis né et j’ai grandi en Côte d’ivoire ; donc  il s’agissait pour moi de rendre un hommage à la lagune Ebrié qui m’a vu naître. Je suis au Burkina mais je n’oublie pas d’où je viens”.

Dorénavant, Il faut également noter qu’en plus des vêtements, Sébastien Bazemo accompagnera ses tenues avec des accessoires en cuir habillés en KOKO DUNDA.

Fatim BARRO.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *