La Fédération burkinabè de football a un nouveau président

Lazare Banssé prend le relais

Le Directeur exécutif de l’Union des fédérations de l’Afrique de l’Ouest (UFOA), Boureima Balima a procédé à l’installation officielle du nouveau président de la Fédération burkinabé de football (FBF) ce 10 septembre 2020 à Ouagadougou. Une cérémonie au cours de laquelle le président sortant Sita Sangaré a présenté le bilan de sa gestion.

Lazare Banssé élu le 20 août dernier à Bobo Dioulasso, à l’issue l’assemblée générale ordinaire comme président de la FBF a pris officiellement fonction ce 10 septembre. La cérémonie de passation de charge a été présidée par Boureima Balima, directeur exécutif de l’UFOA. Un mandat que le nouveau président place sous le signe de la continuité. Il a en outre, pris l’engagement de respecter ses engament tenus lors de sa campagne. Car il s’agirait d’une exigence absolue malgré le contexte particulier pour le football, marqué notamment par la maladie à Covid 19. Mesurant l’ampleur des responsabilités qui lui sont miennes, Lazare Banssé attend faire du Pays des Hommes intègres, une grande Nation de Football en s’inscrivant dans la perpétuation de l’excellence enclenchée par le président sortant. Il a en outre, remercié son challenger Amado Traoré pour son fair-play et surtout pour son engagement au profit du football depuis plusieurs années. « Mes portes lui sont ouvertes et sa contribution à la construction de notre football sera prise en compte », a-t-il confié. A l’en croire, ses portes sont ouvertes pour tous ceux qui ont des propositions allant dans le sens du rayonnement du football burkinabé. « Je veux être le président de tous, je serai le président de tous, dans le but de fédérer les énergies pour faire vivre toutes les ligues, tous les districts, tous les clubs, toutes les divisions confondues », a-t-il laissé entendre. Et pour bâtir les immenses chantiers, le nouveau président de la FBF compte travailler dans l’union en associant toutes les personnes du secteur public comme du secteur privé, les entreprises et associations. Pour lui, l’essentiel n’est pas de tout faire, mais plutôt que les actions de la fédération deviennent plus concrètes pour tous les acteurs. « Je veux que demain l’on puisse dire que là où les choses bougent et là où on a de l’envie, là où on innove, c’est à la fédération Burkinabé de Football », a-t-il souhaité. Après avoir fait le bilan de sa gestion, le président sortant Sita Sangaré a, pour sa part, félicité Lazare Banssé pour son élection à la tête de la FBF. Selon lui, beaucoup d’action sont mener, mais cela ne signifie pas que tout a été fait. Pour lui, à l’heure de passer le témoin, il mesure que le Président n’est rien sans le soutien et la solidarité de tous les membres. Après huit années passées à la tête de la Fédération, Sita dit être parti avec le sentiment d’un devoir accompli et d’un service rendu à la Nation. Au nouveau Président et son équipe, il leur a formulé ses vœux de bonne collaboration afin qu’il parvienne à des résultats plus éclatants.

Didèdoua Franck ZINGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *