Culture : l’Institut Français démarre ses activités de la saison 2020-2021

L’Institut Français ouvre ses portes à la population  avec un concert en live de l’artiste burkinabè Dez Altino et l’exposition du « Burkina 1936 »,  représentant la culture burkinabè. Le  lancement  des activités de la saison 2020-2021 a eu lieu ce vendredi 18 septembre 2020.

Après une longue période morte pour des raisons de la crise sanitaire, l’Institut Français ouvre ses portes à la population ce 18 septembre 2020. Des expositions d’images du Burkina Faso qui date de 1936.

Une trentaine de photographies en grande partie inédites, réalisées par Pierre Verger au pays des hommes intègres lors de sa traversée de l’Afrique de l’Ouest. Cette  exposition « Burkina 1936 » représente un véritable patrimoine culturel pour le Burkina.

Guidé par une soif de découverte, Pierre VERGER photographia le Yatenga Naba de Ouahigouya, la construction de la cathédrale de Ouagadougou, des hommes  avec des instruments de musique dans la région des Hauts-Bassins, etc.

Selon le Directeur de l’institut Français, Patrick Hauguel, cette exposition est exceptionnelle. « C’est la première fois qu’on voit des clichés du Burkina en 1936 ici à l’institut français », s’est-il réjoui.

« Cette exposition représente un patrimoine culturel pour le Brésil et le Burkina. Quand j’ai vu ça sur internet, j’ai pensé que c’était une chose précieuse pour le Burkina », a expliqué  l’Ambassadrice du Brésil  au Burkina, Régina Bittencourt par ailleurs initiatrice de cette belle exposition.

Cette soirée  a été marquée par la prestation du prince national Dez Altino.  Dans une salle bondée de monde, l’artiste a offert une belle prestation en live.

« C’est le bonheur partagé. L’artiste a toujours besoin de changer de chaine pour pouvoir mieux s’exprimer.  Voir que l’institut associe les stars du Burkina Faso à ses activités, c’est une avancée pour la promotion  de la culture burkinabè», a soutenu l’invité spécial de l’Institut Français.

 Patrick Hauguel justifie son choix porté sur le prince national pour l’ouverture de cette saison du fait qu’il n’a jamais joué à l’Institut alors que c’est un artiste très populaire au Burkina .

Plusieurs activités dont un festival du cinéma européen, la comédie  avec Moussa petit Sergent, de la musique avec Ibrahim Keita, de la danse avec Salia SANOU sont prévues dans ce programme de la saison 2020-2021.

Jeanne Z LAYA

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *