Rire en fête à l’Institut Français de Ouagadougou: Quand Dame pluie s’invite à la fête

Le Collectif des Architectes du Rire (CAR) était ce 03 octobre 2020 à l’Institut Français de Ouagadougou à travers une soirée dénommée « Rire en fête »

Pour le premier anniversaire de ce festival « Rire en fête », près d’une dizaine d’humoristes venus du Togo, de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso et du Niger se sont succédé sur la scène du Grand Méliès de l’Institut Français de Ouagadougou. De l’humour, il y en avait véritablement à revendre et si croustillants que Dame pluie s’est même invitée à la fête. Et là, ni Adama DAÎCO, Moussa Petit Sergent, Jo le Rapid, El Adji et autres n’ont pu improviser une inspiration pour arrêter cette pluie qui, véritablement n’était pas la bienvenue et pas du tout ! Conséquence, le spectacle s’est finalement déporté dans le petit Méliès avant de reprendre 20 minutes plus tard.

Au-delà du rire, les humoristes ont surfé sur plusieurs thématiques dont entre autres les maux de société, la politique, la parenté à plaisanterie entre Bissa et Gourounsi, l’incident qui s’est produit à l’Aéroport de Ouagadougou entre une Ivoirienne et des policiers, la discipline trop rigide des Français et leur peur bleue au regard des arabes… etc.

Porté par le Collectif des Architectes du Rire (CAR), « Rire en fête » regroupe des humoristes venant de France et de Suisse, mais aussi du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon et du Burkina Faso. Près d’une trentaine d’humoristes burkinabè et de la diaspora sont membres du dudit collectif dont le but est de faciliter les échanges entre humoristes, de défendre leurs droits corporatifs et de créer des cadres de formation et de renforcement des capacités.

Après l’institut Français de Ouagadougou, le Collectif compte prester à la maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou pour donner un peu de joie et du sourire aux détenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *