DFSSS : soutenance de 2 mémoires de Master professionnel en logistique de santé humanitaire

Le 06 octobre 2020 se sont tenues successivement des soutenances de deux (2) mémoires de master professionnel en  logistique de santé humanitaire à la Direction de la Formation Supérieure en Science de la Santé (DFSSS) à Ouagadougou. Soumaïla GANAMTORE et Ella Wend Yam Sandrine NIANDA sont la sixième promotion à soutenir en logistique de santé Humanitaire.

La santé étant une priorité pour tout le monde, des étudiants  en logistique de santé humanitaire en ont fait leur chapeau de bataille. Devant des jurys composés de quatre ou cinq membres , les  nouveaux impétrants Soumaïla GANAMTORE et Ella Wend Yam Sandrine NIANDA se sont défendus chacun  avec brio pour soutenir leurs mémoires de master professionnel en  logistique de santé humanitaire.

Le premier mémoire soutenu par Ella Wend Yam Sandrine NIANDA a porté sur le thème « Déterminant de la faible performance de la gestion du personnel automobile au Centre Hospitalier Universitaire Yalgado Ouédraogo ».

N’ayant pas eu une formation de base dans le domaine de la santé, elle s’est mise dans la moule pour interpeller les personnes ressources en matière de santé afin qu’ils prennent la question de la performance du personnel automobile avec beaucoup de sérieux.

Pour elle, les conducteurs d’ambulance doivent être à mesure de réparer un véhicule en cas d’une  panne. « Si l’ambulance qui conduit un malade en urgence tombe en panne, au lieu d’aller à la recherche d’un mécanicien, le conducteur doit la réparer aussi vite que possible pour que le malade arrive à temps en urgence », a-t-elle suggéré. 

Le deuxième mémoire défendu par Soumaïla GANAMTORE a pour  thème « L’hygiène des mains chez le personnel de santé du Centre Hospitalier Universitaire Charles de Gaulle ». Pour lui,  la plus part des maladies passent par les mains et ce sont les agents de santé qui sont plus proche des malades. « Il faut un lavage successif des mains chez le personnel de santé afin d’éviter des infections au sein des centres de santé», a-t-il conseillé.

Un sujet d’actualité, l’hygiène  des mains chez le personnel de santé peut contribuer non seulement à lutter contre la pandémie du COVID 19 mais aussi éviter que les malades ne soient infectés d’autres maladies qu’ils n’avaient pas au moment de leurs admissions à l’hôpital.

Il interpelle en outre la population sur la pratique de lavage successif des mains en cette période de la pandémie de corona virus.

L’objectif de ces thèmes, est de mieux organiser les centres de santé pour une meilleure qualité de soin de santé au Burkina Faso.

Les impétrants ont été félicités par les différents membres des jurys pour la pertinence des thèmes traités et chacun a obtenu une mention honorable.

Jeanne Z LAYA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *