Forum régional des personnes handicapées : La région du centre échange sans tabou avec leur ministre de tutelle

La deuxième édition du forum  régional des personnes handicapées du centre  s’est tenue ce vendredi 23 octobre 2020 à Ouagadougou. Un forum au cours duquel des personnes en situation de handicap ont échangé sans tabou avec le ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire,Hélène Marie Laurence Ilboudo.

Dans un langage direct et franc, Madame le ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire Hélène Marie Laurence Ilboudo s’est entretenue avec les personnes handicapées de la région du centre.

C’est sous le thème « Protection et promotion des personnes handicapées dans un contexte de crise sécuritaire : défis et perspectives » que la deuxième édition du forum régional s’est tenue.Tout comme les autres régions, les acteurs du centre ont fait des doléances. Il s’agit entre autres de :

-l’amélioration à l’accès des personnes handicapées au service de santé à travers des tables d’accouchement adaptées et accessibles aux femmes handicapées ;

-l’extension de la gratuité des soins des personnes handicapées à l’image de la gratuité des soins des enfants de zéro à cinq (5) ans et des femmes enceintes ;

-L’application effective des droits liés à la carte d’invalidité dans tous les départements ministériels ;

-La mise en œuvre du plan d’action opérationnel relatif à la stratégie nationale de l’éducation inclusive.

-La création d’un fond de garantie pour faciliter l’accès des personnes handicapées au crédit du ministère de la jeunesse et de la formation professionnelle.

En ce qui concerne l’extension de la gratuité des soins des personnes handicapées à l’image de la gratuité des soins des enfants de zéro à cinq (5) ans et des femmes enceintes, madame la ministre a été honnête envers eux. 

Pour elle ce n’est pas le handicap qui définit la gratuité de soin, mais plutôt la vulnérabilité des personnes. 

« Personne ne doit mourir de faim, ni mourir en voulant donner la vie. La gratuité se fera de manière globale, on ne va pas prendre seulement des personnes handicapées sachant bien qu’il y a des personnes handicapées qui sont plus nanties que des personnes valides », a-t-elle fait savoir. 

En outre, Laurence Ilboudo les a expliqué la démarche qu’il faut suivre pour avoir accès à un accompagnement que la personne soit handicapée ou non.

« Au niveau du ministère en charge de la femme, il ya le programme d’autonomisation de la femme qui accompagne  toutes les personnes qu’elles soient handicapées ou pas. Il faut qu’elles fassent l’effort d’aller demander ».

Un dialogue apprécié par le secrétaire général du coordonateur régional du centre Ouédraogo Souleymane.

« J’ai apprécié  la franchise de madame le ministre. Elle n’est pas allée par quatre chemins, elle a été  direct avec les gens, elle promet ce qu’elle peut faire et elle dit aussi ce qu’elle ne peut pas faire », a-t-il apprécié.

Un panel sur la contribution des personnes handicapées dans le développement et la participation des personnes handicapées à instaurer la paix, la cohésion sociale et la prise en compte du handicap dans la réponse humanitaire aura lieu le 26 octobre 2020.

Jeanne Z LAYA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *