Victoire de JOE BIDEN: « Les pays africains ne devraient pas attendre grande chose »

L’élection du candidat démocrate Joe Biden comme 46e président des États Unis, a intéressé bon nombre de citoyens burkinabè. Dans la matinée de ce 10 novembre 2020, une équipe de Burkina7.com s’est rendue dans les altères de la ville de Ouagadougou pour recueillir les opinions des uns et des autres. Si les avis sont partagés, les attentes quant à elles restent nombreuses. Pour en savoir davantage, lisez plutôt !

Alexis SEBGO, jeune leader de la société civile

« Les pays africains ne devraient pas attendre grande chose », selon Alexis SEBGO »

L’élection du président des États-Unis est très croustillante et même pétillante à mon avis. Je qualifierais d’inédite la victoire de Joe Biden sur Mister Donald surtout avec 284 voix contre 214. Cela démontre encore une fois de plus, la grandeur d’esprit du peuple américain et niveau de démocratie de ce continent. Je suis d’avis avec la maturité du peuple qui s’est démarqué de la politique « Trumpiste ». Le nouveau président des Etats-Unis a, certes des nombreux défis tant au niveau de la politique intérieure qu’extérieure. Je pense qu’il pourra y faire face afin de consolider la place de première puissance mondiale sur le plan économique, politique et militaire. Pour moi, les pays africains ne devraient pas grande chose du nouveau président américain car il est élu pour le compte du peuple américain et non des africains. Nous devons chercher à nous développer nous même à travers des politiques endogènes. Souvenez-vous de Barack Obama en 2008. Quand il a été élu, nous avons cru qu’il allait faire beaucoup de choses pour l’Afrique en raisons de ses origines africaines. Quel a été son bilan pour l’Afrique ? Juste une tournée en fin de mandat et le financement de quelques projets et c’est tout. Je pense que les présidents africains devraient profiter plutôt du démocrate Joe Biden afin que les intérêts des africains soient défendus dans le conseil des nations tels que l’ONU, l’OMS, la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques (CNUCC).

 Issa SAWADOGO, jeune commerçant

« Les chantiers sont nombreux et l’Afrique ne devrait rien attendre de lui »

Pour moi, Joe Biden arrive à un moment donné ou l’Amérique s’isolait de plus en plus du reste du monde. La politique étrangère était fortement mise à rude épreuve par son prédécesseur Mister Donald comme l’appellent affectueusement les citoyens américains. Je peux citer par exemple, la question sécuritaire à travers ses discours provocateurs et incendiaires, du retrait de son pays de beaucoup d’accords internationaux notamment les accords de Paris, le nucléaire iranien, etc. A ces questions, il faut ajouter le problème de racisme. Joe Biden a donc du pain sur la planche. Il doit d’abord renouer avec la communauté internationale et unifier cette Amérique. L’élection de Biden est considérée de mon point de vue comme un vote sanction pour Donald Trump. A mon avis, les chantiers sont si nombreux que l’Afrique ne devrait rien attendre de lui. Biden ne pourra pas résoudre tous les problèmes. Mais j’ose espérer qu’il fera l’essentiel pour la paix et la stabilité et avoir un regard pour l’Afrique.

Adama ROUAMBA, un citoyen

« Qu’il soit Donald ou Biden, c’est même pipe, même tabac »

L’histoire nous a toujours montré que ces présidents n’ont jamais mis l’accent sur le développement de l’Afrique. Ce sont les intérêts de leur population d’abord. Le président des USA, qu’il soit Donald ou Biden, c’est même pipe, même tabac. Nous ne devons rien attendre de lui. Mais comme les africains aiment toujours se faire berner, ils iront affectueusement l’embrasser croyant trouver le salut. S’ils pensent que Joe Biden travaillera pour eux, ils se perdent davantage dans leurs espoirs perdus. Les USA tout comme les autres puissances coloniales n’ont pas d’amis, mais des intérêts. Barack Obama a été élu en 2009 et toute l’Afrique a jubilé. Mais nous avons vu les résultats. Si cela nous a pas servi de leçons, ce n’est pas d’un Biden qu’il faut attendre le miracle. Le salut de l’Afrique ne viendra que de nos propres efforts. C’est déplorable, même honteux que nous Africains, continuons d’espérer que notre développement viendra des Etats-Unis ou de la France. Il est temps que nous apprenions à compter sur nous-mêmes.

Michel NATAMA, un citoyen

« Que sa victoire serve de leçon pour les dictateurs africains »

Je félicite Joe Biden pour son élection en tant que le 46e président des États-Unis. Cela dénote de la vitalité de la démocratie américaine. Quant à sa politique africaine, je ne pense pas à un changement véritable. Biden est d’abord le président des USA et je pense qu’il est temps pour l’Afrique de ne pas attendre grande chose de lui. Sur cette question, moi j’ai toujours été sceptique.

Adama ILBOUDO, étudiant à l’université Joseph Ki-Zerbo

« J’attends qu’il multiplie les bourses pour offrir plus d’opportunité de continuer nos études aux USA »

JJ’ai beaucoup apprécié le verdict des urnes. En tant qu’étudiant, j’attends que Joe Biden multiplie les bourses afin que nous ayons l’opportunité de continuer nos études aux États-Unis d’Amérique. Sur le plan politique, je souhaiterais que nos États tirent leçon de cette démocratie américaine. Sur le plan sécuritaire, je souhaite qu’il renoue avec nos États dans la lutte contre l’insécurité dans le sahel à travers l’appui militaire.

Des propos recueillis par Didèdoua Franck ZINGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *