Messe d’action de Grâce à l’Eglise de Dassasgho de Ouagadougou

Ce samedi 21 novembre 2020 a été doublement célébrée à l’Eglise Dassasgho de Ouagadougou, une messe d’action de grâce pour les Sœurs Dominicaines et à l’occasion du 26e anniversaire de Béatification de la Sainte Marie

Cette Messe d’action de grâce a connu la présence des sœurs de la grande famille dominicaine venues de différentes villes du Burkina : Pô, Bagré, Tougri, Titao, Toéssé et les communautés environnantes.

Selon la Sœur Eveline Marie Florence Ouédraogo, cette célébration solennelle revêt un double sens.

« D’abord, notre mère fondatrice nous a mis sous la fondation de Marie notre dame de la présentation. C’est aujourd’hui la fête de la présentation, une solennité pour toute la congrégation au cours de laquelle, chacune des sœurs de la congrégation doit renouveler ses vœux annuels. En plus de cela, c’est une action de grâce, car la mère fondatrice a été béatifiée il y a de cela 26 ans par le Pape Jean-Paul II», a-t-elle relaté.

C’est d’ailleurs selon toujours la Sœur Evelyne, le sens profond de cette journée « qui a valu la présence des sœurs venu des différentes provinces à savoir, celles des villes de Pô, Bagré, Tougri, Titao, Toéssé, et des communautés environnantes ».

Eternelles adoratrices des enfants et protectrices des couches sociales que sont les sœurs dominicaines, il fallait s’y attendre… En effet, les tous petits(e) venus en délégation de filles et de garçons de  la maternelle, de l’école primaire et des centres de promotion féminine ont brillé par leur présence à cette Messe spéciale en compagnie de leur cicérones. C’est un signe d’espoir qui répond aux valeurs de l’Eucharistie, selon Sœur Ouédraogo. Et l’Aumônier Pierre Mari Dominicain de l’Université saint-Dominique d’Afrique de l’Ouest résidant au Burkina Faso, ne dira pas le contraire. Au-delà donc du sens de cette messe annuelle exceptionnelle dans la foi des dominicains et dominicaines, l’Aumônier a soutenu spirituellement et physiquement les Sœurs Dominicaines.  « C’était pour nous une occasion de nous rendre solidaire avec nos Sœurs vu que la famille dominicaine est large ».

Ce fut aussi un moment fort d’action de grâce mais aussi de célébration, de joie, de reconnaissance de la présence de Dieu et de l’œuvre de la miséricorde entreprise par les Sœurs Dominicaines à travers notamment, leur travail de promotion en faveur de la femme, de l’éducation des enfants et en un mot, du bien-être de l’humanité. « Vous êtes demandées à ce jour à travailler à perpétrer l’œuvre de vos devancières. Que le seigneur continu à être avec vous. A cette période électorale, que la sagesse et la volonté divine prime et veille sur les burkinabè », a formulé l’aumônier Pierre Mari Dominicain.

Mahomed Bénao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *