Mali : le chef de l’opposition Soumaïla Cissé, décède de la Covid-19

Le principal opposant malien Soumaïla Cissé, qui avait été retenu en otage pendant six mois par des djihadistes, est décédé ce vendredi en France du coronavirus.

Par Africanews

En octobre dernier, Soumaïla Cissé apparaissait fatigué mais libre et soulagé sur le tarmac de l’aéroport de Bamako. Il venait de passer six mois en captivité aux mains des djihadistes. Les images de sa libération sonneront sa dernière apparition publique.

Le leader de l’opposition malienne est décédé ce vendredi à Paris où il était hospitalisé après avoir contracté le virus de la Covid-19. Il s’est éteint ce vendredi à 71 ans a-t-on appris auprès de sa famille et de son parti l’Union pour la république et la démocratie (URD). « Je confirme la terrible nouvelle. Il est mort. Son épouse, qui est en France, me l’a confirmé », a déclaré à l’AFP un proche du de son parti.

Suite à la disparition de Soumaila CISSE, chef de file de l’opposition malienne, voici le Message de condoléances de Son Excellence monsieur le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré,
 
« Je suis profondément attristé par la disparition de mon frère et ami, Soumaila CISSE, chef de file de l’opposition politique malienne. Le Mali vient de perdre ainsi un homme d’Etat charismatique qui s’est investi pendant longtemps pour son pays et pour la sous-région Ouest-africaine. Je salue la mémoire d’un homme aux grandes qualités, avec qui j’ai eu le plaisir de collaborer à la Commission de l’UEMOA qu’il a présidée. Suite à son enlèvement par les groupes terroristes, sa libération en octobre dernier, après 6 mois de captivité, avait été accueillie avec un grand soulagement. Je présente à son épouse, ses enfants, ses familles biologique et politique, et au Peuple malien, mes sincères condoléances. 
Vas et repose en paix, cher président ».
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *