LAADOWOOD : Un projet de studio de tournage de cinéma

A l’occasion des présentations des vœux du nouvel an, l’artiste comédien Hippolyte OUANGRAWA s’est prêté à nos questions sur son projet de studio LAADOWOOD.

LAADOWOOD : Un projet de studio de tournage de cinéma

Hippolyte OUANGRAWA : « LAADOWOOD », veut dire les rires en Mooré.  Le COVID 19 est venue freiner un tout petit peu le bon déroulement de LAADOWOOD mais je suis sûr qu’après les élections, nous allons encore relancer, marcher, parler, approcher qui de droit pour que LAADOWOOD puisse voir le jour. « LAADOWOOD », n’est pas pour moi Hippolyte WANGRANWA mais c’est pour la génération future.  Comme le dit un proverbe « on ne peut pas être le président des fesses et devenir  mendiant de fesses ».

Nous sommes les premiers à avoir eu la télévision dans la sous région, à être des acteurs  du cinéma. Pourquoi ne pas posséder le premier grand studio cinématographique tel que LAADOWOOD qui   coûte trois milliards de FCFA (3.000.000.000). Cette somme ne représente rien du tout si cela tient à cœur les gens !

Où êtes-vous avec ce projet ?

Hippolyte OUANGRAWA : A cette date, il y a plusieurs personnes qui ont envoyé leur contribution mais  ce sont de faibles montants. Je ne peux même pas acheter deux sacs de ciment avec se qu’on a eu.  Mais ce n’est pas grave car J’ai mis LAADOWOOD sous la protection de DIEU qui a fait le ciel et la terre ; donc LAADOWOOD sera réalisé.

Avez-vous déjà acquis le terrain ?

Hippolyte OUANGRAWA : LAADOWOOD est déjà attributaire de son terrain. Tous les documents administratifs et financiers sont déjà à son nom. Le site est situé à LAYE à 30km de Ouagadougou. LAADOWOOD est un lieu de tournage, de cinéma, un lieu de rencontres artistiques, un lieu où tout le monde viendra apprendre le théâtre. Pour que  LAADOWOOD puisse avoir son tremplin, il faut que les gens se disent « Ah ! Soutenons M’BA BONGA ! il faut le soutenir pour que vous puissiez voir ce que je suis en train de vouloir faire. Déjà avec le théâtre de l’espoir,  je l’ai fait sans demander un seul kopeck à qui que ce soit, sans prêt, sans don sans subvention. Mais ce gros projet  n’est pas pour moi Hippolyte WANGRANWA, c’est pour le peuple burkinabé.

Par rapport à ce projet quel est ?

Hippolyte OUANGRAWA : Je sais  que certains me prendront pour un rigolo.  D’autres diront que je n’y arriverai pas ! Et pourtant, je suis bien convaincu que ce projet aboutira. D’ailleurs il le faut bien pour qu’un jour, en parlant de WOLLYWOOD qu’on puisse parler aussi de LAADOWOOD avant les autres WOOD…..

Lire aussi  Vœux du nouvel an : Les vœux de M’BA BONGA pour 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *