Vœux du nouvel an : 2021, l’année de la résilience et des bonnes résolutions

Depuis 2016 le Burkina a été la cible de nombreuses attaques terroristes. Nous en avons souffert depuis cette date et nous continuons de souffrir de cette situation sécuritaire aggravée dès les premiers jours de  l’investiture présidentielle, par des multiples grèves qui n’en finissaient pas. Chaque jour que Dieu faisait, un groupe syndical dictait sa loi, pardon, sa grève !. Et comme si cela ne suffisait pas, le Burkina  tout comme les autres  pays du  monde, est pris dans les filets de la pandémie à Corona Virus. Ça devenait un peu trop pour notre seul pays. Tout s’est brutalement assombri après la déclaration du Président du Faso sur la situation sanitaire du pays : les activités mises en berne, les mouvements désormais réduits à l’immobilisme, les relations inter-humaines disparaissaient progressivement. De la gaieté, nous sommes passés subitement à l’absurdité… Animistes, Tradi-praticiens, Musulmans et Chrétiens se sont investis pour trouver un remède à la COVID-19. Contre cette pandémie, la Science elle aussi a fini par montrer ses limites… Le temps semblait lui-même marquer par moment des arrêts pour comprendre dans quel sens progresser.  Le monde connaissait-il un début d’effondrement ?

Pour tout dire, les choses  n’étaient pas si simples aux premières heures de la Covid-19.  2020 aurait été une année très éprouvante !

Mais Dieu Merci ! les prières et les recherches n’ont pas été si vaines. L’Afrique n’a pas sombré comme certains croyaient bien le dire. Même si nous déplorons encore une certaine recrudescence de la pandémie, nous savons désormais comment nous en défendre. Avec la solidarité agissante et les mesures barrières, nous pouvons dire que l’Afrique et  particulièrement notre pays a survécu. Nous avons survécu … ! 

Situation sanitaire au Burkina à la date du 23 décembre 2020


Les solutions palliatives

En attendant des remèdes efficaces contre la pandémie,  des solutions palliatives sont prises. En mai 2020, l’euphorie était grande et la crise économique si menaçante qu’Emmanuel MACRON avait appelé la culture à se « réinventer ».

L’appel est pressant face à la cruauté de la maladie. Comment imaginer encore la présence du public dans les salles de spectacles ?, Comment garantir la survie des artistes ? Comment se projeter dans l’avenir particulièrement,  dans la création quand règne une telle incertitude ?

Au même moment, le Burkina par la voix de son Président Roch Marc KABORE, tout en appelant les Burkinabè au respect des mesures barrières a mis en place un mécanisme de soutien aux secteurs les plus vulnérables dont celui particulièrement de la culture.

Ainsi, le ministère de la culture à travers le FDCT et le  BBDA,  a dû réviser les programmes pour les ajuster à l’urgence du moment…

Après les vœux des journalistes et des communicateurs en 2019 pour une cohésion sociale apaisée, nous donnons cette année la parole aux acteurs directs de la culture qui ont tant souffert de l’impact de la pandémie au moment le plus fort de la Covid-19 pour vous présenter leurs vœux de fin d’année

… les Vœux de quelques acteurs culturels pour 2021 !

Durant le reste de temps qui nous sépare du nouvel an, nous avons choisi quelques artistes de toutes filières confondues pour qu’ils présentent leurs vœux de nouvel an. Pour accompagner les messages des acteurs culturels, nous avons retenu la musique de l’artiste musicien Feu Issaka THIOMBIANO, une grande célébrité de la scène musicale décédée il y a une vingtaine d’années.

Bien entendu, toutes ses chansons pour la plupart sont dites en langue GULMACEMA et sont  riches d’enseignements. Le titre que nous vous proposons est un  extrait de son riche répertoire. Dans cette chanson, l’artiste implore Dieu, le tout puissant  pour qu’il nous accorde grâces, bénédictions, et fécondité pour les couples qui en souffrent. La paix, la santé et la prospérité y sont également évoquées. Il invite enfin les femmes et les hommes de divers horizons à sortir contempler  les œuvres divines. Le refrain de la chanson, c’est «  …Que Dieu  exauce nos vœux ! »

Pour notre part et en attendant le ballet des artistes pour les vœux du nouvel an,  nous vous dédions  cette vidéo rétrospective (vidéo ci-dessus).

Puisse Dieu donc  exaucer  vos prières ! (vidéo)

Que le nouvel an soit pour vous l’année de la résilience et des bonnes résolutions.

Que Dieu vous bénisse et habite quotidiennement dans vos cœurs !

Bonne et heureuse année 2021 !

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *