Burkina Sat-I : La station au sol

La station au sol est composée d’une antenne sur le toit. L’antenne comprend le UHF et le VHF. Mais c’est le VHF qui est pour l’instant utilisé principalement pour recevoir les données des satellites. Une prolifération de  plus de 90 satellites de type NOAA (National Océan Graphique and atmosphérique Agency) des Etats Unis sont observés à partir de cette station au sol. C’est à partir de ces satellites que la station arrive à enregistrer déjà des images. Avec les tests effectués à partir de ces satellites, « nous avons la certitude que la station marche. Explication en vidéo.

La réception des images

Les images sont observées à partir d’une salle de réception de données équipée d’ordinateurs et d’un écran télé.

L’antenne

Apparemment, c’est une antenne proche des antennes télé de salon. Mais « ce n’est pas la même chose ! » nous rectifie rapidement le professeur Ouattara. Ces antennes nous permettent de traquer les satellites. Vidéo

Lire aussi : Burkina SAT-I, le premier programme spatial du Burkina

1 comments on “Burkina Sat-I : La station au sol

  1. Combien va nous couté cette recherche ? C’est bien ! mais ça va nous rougir les yeux. Tout mes encouragements à l’initiateur. Ce qui aurait pu nous arrangé beaucoup et soulagé nos burkinabè, c’est finir avec l’insécurité. Walaï si c’était ça, moi-même j’allais donner , je veux dire contribuer meme si c’est 500 frs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *