Miss Yennenga 1ère édition: Natacha Djémira Traoré remporte la couronne  

La 1ère édition du concours de beauté « Miss Yennenga » a livré son verdict le dimanche 11 avril 2021 dernier à l’Hôtel Laïco de Ouagadougou. Au départ, elles étaient 102 en lice pour la couronne, mais à l’arrivé, c’est Natacha Djémira Traoré qui a remporté la couronne, une voiture RAV4 et la cagnotte de 1 000 000 de F CFA.

« Je suis très heureuse ce soir. Je pense que les autres n’ont pas démérité ». C’est par ces termes pleins d’émotions que la toute 1ère sacrée du concours de beauté « Miss Yennenga », s’est exprimée. En effet, après la double phase préparatoire et éliminatoire, c’est finalement ce 11 avril 2021 que « Miss Yennenga » a refermé ses portes.

Cette « grande finale » a connu le passage de 27 jeunes filles en tenue de soirée, de détente et de ville, le tout confectionné en Faso-Danfani,. A l’issue de la première manche de défilée en tenue traditionnelle, ce sont 15 filles qui ont été retenue pour poursuivre l’aventure. Ces dernières se sont ensuite rivalisées en tenue « made Faso-Danfani ». Cette deuxième étape a permis au jury de retenir 5 d’entre elles pour la dernière phase à savoir l’épreuve fatidique de l’éloquence.

Et c’est Natacha Djémira Traoré, 21 ans, 1m70 pour 66 kg qui a convaincu le jury. Elle vient avant Anne Nafissatou Fadima Tall (la 1ère dauphine) et Haoua Diallo ( la 2e dauphine).

Elue « Miss Yennenga », Natacha Traoré, 21 ans, étudiante en Master, à l’Ecole supérieure du Commerce, est, en plus de la couronne, repartie avec le chèque de 1 million de F CFA, la clé de la voiture RAV4 en main ainsi que plusieurs gadgets offerts par les différents partenaires. La 1ère et la 2e dauphine ont, quant à elles, reçu respectivement 500 000 et 250 000 F CFA ainsi que plusieurs autres cadeaux offerts par les partenaires. « Miss Yennenga 2021 » n’a pas manqué de témoigner sa satisfaction et sa reconnaissance à l’endroit de la promotrice et de ces partenaires.  «Je remercie le public pour le soutien. Je remercie la promotrice pour l’initiative », s’est-elle réjouie.

Elle entend en outre continuer son combat dans les questions de l’émancipation de la femme au Burkina Faso. « Pour moi, le combat reste à venir. Je compte cependant m’investir pour l’émancipation véritable de la femme. Il faut que la valeur de la femme soit reconnue et cela commence par le secteur informel à travers les Activités génératrices de revenus », a-t-elle confié.

Rose Armelle Nikièma, promotrice de l’événement, s’est, pour sa part, réjouie d’avoir tenu le pari à travers Miss Yennenga 2021 en dépit de la pandémie à corona virus. En l’en croire, c’est un rêve qu’elle a nourri depuis des années. Elle a cependant déploré le fait que certains partenaires l’ont lâchée à la dernière minute. « La suite, évidemment c’est la 2e édition en 2022. Pour une 1ère édition, j’ai vraiment apprécié le niveau des candidates et le professionnalisme des membres du jury. Vivement qu’il en soit ainsi pour la suite », a-t-elle souhaité.

Didèdoua Franck ZINGUE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *