Société : « U gulmu fi » ou le ras-le-bol des fils et filles de la région de l’Est

Fada N’gourma: « aucune virgule de la plateforme ne sera supprimée » dixit le coordonnateur du mouvement “U GULMU FI’’

Le samedi 24 avril, des milliers de personnes venues des différentes localités de la région de l’Est ont battu le pavé dans la cité de Yendabili. Parti de la place des martyrs, le peloton a arpenté les artères de la ville. Une marche voulue par le mouvement « U GULMU FI » (levons- nous et bâtissons) regroupant plus de trente structures afin d’exiger du gouvernement du Burkina Faso, la satisfaction de leur plateforme revendicative. Celle-ci se résume en 4 points :

-la question sécuritaire dans la région,

– la santé et surtout la problématique du CHR de Fada,

– la question de l’usine de phosphate dans la Tapoa

– le désenclavement de la région de l’Est.

Une marche qui a vu la présence des membres de plusieurs autres mouvements venus du Benin, du Togo, du Niger et du Sénégal. Au regard de la forte mobilisation, Adolphe TANKOANO responsable de la coalition des syndicats, d’affirmer « aujourd’hui, Diaba LOMPO, père fondateur du royaume pourra enfin bien dormir… »

Pour Emmanuel OUOBA, porte-parole, coordonnateur du mouvement « u gulmu fi », « Le soleil s’est levé à l’Est. Nous sommes sortis pour présenter à la face du monde, les préoccupations qui assaillent les populations de l’Est. A l’image du soleil, chacun d’entre nous constitue un rayon de ce soleil. Aucune virgule de la plateforme ne sera supprimée. » a-t-souligné.

La coordination a fait également le point de sa rencontre avec son Excellence monsieur le président du Faso le 22 avril dernier. Une rencontre qui a permis au chef de l’Etat de prendre langue avec le mouvement, mais et surtout la plateforme revendicative. Il ressort que des actions plus fortes seront menées dans le domaine de la sécurité, la construction d’un CHU régional selon les normes et l’implantation de l’usine de phosphate à Kotchari dans la Tapoa.

L. YOUMANDIA pour ArtistesBF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *