Burkina : Mettre fin aux prestations des promoteurs immobiliers

Les membres de la Coalition des Associations pour la Défense du Droit au Logement (CADDl) étaient face à la presse ce 29 avril 2021. Objectif, faire le point de la situation sur le front du logement. La coalition a saisi cette occasion pour remettre sur table les différentes revendications des populations en quête d’une meilleure gestion foncière et d’accès des populations à un logement décent et qui sont jusque-là restées sans solution.

Après avoir passé en revue les différentes tentatives infructueuses avec les autorités en charge de la question foncière, la coalition des Associations pour la défense du Droit au Logement conclut que « la crise foncière et du logement s’aggrave » au pays des hommes intègres. Cette situation serait imputable selon la collation, à la floraison des promoteurs immobiliers dans le pays. En effet, d’une cinquantaine d’agences immobilières en 2014, ce nombre est passé aujourd’hui à 268 promoteurs immobiliers. Pour les animateurs de la conférence, il faut mettre fin aux prestations de ces  promoteurs immobiliers.

Selon les animateurs de la conférence (Allassane Ouoba, Adama OUEDRAOGO et Nébié PAMA), les revendications qui ont commencé depuis 2018, réactualisées en 2019 et reprises en 2021 n’ont  toujours pas trouvé d’échos favorables auprès des autorités.

C’est pourquoi, les membres de la coalition appellent donc la population notamment des zones non loties de la ville de Ouagadougou à la résistance active. Vidéo

Source : ArtistesBF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *