Burkina Faso : Un remaniement ministériel qui fait délier les langues

Après le remaniement ministériel intervenu au sein du gouvernement burkinabè le 30 juin 2021, les langues se délient. Voici à ce propos les  réactions de quelques burkinabè.

Lire aussi : Burkina Faso, léger remaniement ministériel

Monsieur Siguiré :  » C’est le poste de Premier ministre que tout le monde attendait au remaniement »

Ce que le Président vient de faire, c’est ce que tout le monde attendait. Si c’est ça la solution (le remaniement), pour que la paix règne au Burkina, je suis satisfait. Je suis tellement content de ce qu’il vient de faire et je le respecte ! Cependant, il reste des choses encore à faire. Il faut qu’il revoie en profondeur au niveau de certains postes.  Bon ! il n’a pas totalement répondu à l’attente de la population parce que c’est le poste de Premier ministre que tout le monde attendait au remaniement.

Goulounga  Idrissa :  » Il faut qu’il change son entourage »

Le changement, c’est bien ; mais ce n’est pas fini ! A mon avis, le président n’a pas de problème. Mais il faut qu’il change son entourage. Le président doit essayer de voir les hommes qu’il faut et les mettre à la place qu’il faut. Sincèrement, il faut qu’il balaie tout son entourage ; c’est de la merde ! Présentement, nous avons besoin de la paix. Sans la paix, rien ne bouge. Et dans ce sens, je lance un appel à tous ceux qui peuvent apporter un soutien quelconque au Président, de le faire. Ensuite, il faut qu’on fasse sortir les militaires des casernes pour aider le pays. Il faut que nous  laissions nos querelles internes pour sauver l’intérêt général et qu’on se regarde droit dans les yeux et se dire ce qu’on pense pour notre avenir et l’avenir de nos enfants.

Le fait de nommer un ministre délégué à la défense est une bonne chose. Seulement, le président  a duré avant de la faire ; c’est ce qui est dommage ! Il faut qu’il écoute la population et ceux qui lui disent la vérité. Mais vous aussi  les journalistes, il faut dire la vérité, dites au gouvernement ce que vous pensez !

Maimouna  Léné  SIDIBE : « Je pensais que le Président allait faire mieux que  ça ! « 

Le remaniement était vraiment attendu pour la plupart des burkinabè ; particulièrement moi. Mais on attendait  beaucoup  plus de changements  surtout dans la  hiérarchie militaire. Je ne sais pas trop, mais de ce qu’on entend et de ce que disent les médias, il ya un manque de compréhension ou de coordination avec la hiérarchie militaire. Je pensais que le président allait faire mieux que ça ; parce qu’il faut vraiment le changement.

Le fait de cumuler le portefeuille de la défense à ses anciennes responsabilités, je pense que c’est très lourd pour lui. C’est un civil avant tout. Moi J’aurai préféré qu’on puise dans l’armée d’autres compétences. Il n’en manque pas ! Et Il y a Denise Auguste Barry qui est là qui peux être l’homme de la situation.

Avez-vous des arguments solides ?

Des arguments ?  Denise Auguste BARRY est de l’armée, un ancien de l’armée. J’ai aussi lu son CV . Je crois et même convaincue qu’il serait l’homme de la situation

Mes attentes est qu’on arrive à vaincre ce fléau pour qu’il n’y ait plus de déplacés internes ni de décès.

NEYA Diane Isabelle :  » Nous espérons que ce changement va apporter réellement la paix dans le pays « 

Même si le changement s’imposait, je pense que ce n’est pas au président du Faso de prendre en charge le ministère de la défense. Il pouvait trouver quelqu’un d’autre pour assurer la défense parce qu’il a déjà une tache. Et s’il doit s’ajouter une autre responsabilité, ça sera un peu compliqué. Sinon, je reconnais que le changement était nécessaire parce que ça n’allait pas ni coté des FDS ni  au niveau de la population. En tant que citoyenne burkinabé, nous voulons vraiment la paix et nous espérons que ce changement va apporter réellement la paix dans le pays.

Propos recueillis par Patrick COULIDIATY

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *