Afrique du Sud : après les pillages, l’heure du bilan

« Le pillage des commerces dans les provinces sud-africaines du Gauteng et du KwaZulu-Natal s’est poursuivi dans la nuit de mardi à mercredi.

Mercredi matin, au moins 72 décès avaient été confirmés.

Mais au cours de la journée, des informations ont fait état d’au moins un décès supplémentaire au Gauteng et de trois autres dans la province du KwaZulu-Natal.

L’armée a pu aider la police, mais dans de nombreux cas, elle est encore submergée par des foules de personnes qui en profitent pour piller les commerces qui n’ont pas encore été endommagés.

Initialement, les forces armées sur le terrain étaient de 2500 hommes. Un nombre désormais porté à 5 000.

Sur le plan économique, certaines régions connaissent déjà des pénuries de carburant et de nourriture.

On a pu voir des véhicules faisant la queue aux stations-service, certains n’étant autorisés à ne remplir que 25 litres d’essence dans leur véhicule.

Beaucoup font également la queue pour obtenir de la nourriture – des produits de première nécessité comme le pain et le lait – car les magasins qui étaient en mesure de les fournir ne fonctionnent plus à ce stade.

SOURCE ARICANEWS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *