Burkina : un nouveau référentiel de lutte contre l’hydre terroriste

Il s’est tenu ce vendredi 27 août 2021, dans la salle de presse du Service d’Information du Gouvernement (SIG), une conférence sur la situation sécuritaire nationale du Burkina Faso. Conférence au cours de laquelle deux ministres Maxime KONE et Barthélémy Aimée SIMPORE respectivement ministre de la sécurité et ministre délégué à la Défense nationale ont déroulé les différents axes stratégiques des nouveaux référentiels élaborés de lutte contre l’hydre terroriste.

Au cours de cette conférence de presse sur la sécurité nationale, il a été annoncé la mise en place d’une nouvelle stratégie de sécurité nationale. A cet effet, ce sont trois référentiels qui ont été élaborés pour apporter une réponse au défi sécuritaire.

 Et selon Maxime KONE, ministre de la sécurité, il est prévu dans ces référentiels une stratégie spécifique de lutte contre le terrorisme : « C’est un document qui va définir une vision stratégique et un objectif stratégique. Par vision stratégique, il s’agira de construire une résistance contre la menace terroriste. Par objectif stratégique, il s’agit de vaincre le péril terroriste par une réponse nationale qui mobilise l’ensemble de la Nation, avec les pays voisins », a-t-il expliqué.

En termes de vision, il s’agira selon le ministre de la sécurité de « construire dans les cinq (05) années à venir une résilience nationale forte contre la menace terroriste et le développement des fondements capacitaires de la gouvernance de la sécurité nationale, mais également d’assurer la protection des personnes et des biens. »

Des mesures ont été prises pour renforcer les capacités des FDS et remonter la morale des troupes. Pour cela, il est prévu très prochainement « un certain nombre de mesures administratives pour rehausser la morale et améliorer les conditions de vie et de travail des FDS », a ajouté le ministre de la sécurité.

Barthélémy Aimée SIMPORE, ministre délégué à la Défense nationale pour sa part promet « un grand chantier  » dans le domaine de la lutte contre le terrorisme. Pour se faire, il invite à la mobilisation car dit-il, « Nous avons besoin de mobiliser notre nation ».

 Le général Barthélémy SIMPORE a également annoncé de grandes réformes dans le secteur de la défense. « Un grand réaménagement pour adapter les méthodes à la lutte », a-t-il laissé entendre.

Il confie qu’un certain nombre de « rearticulations » au niveau des fondements de la défense nationale seront revues.

En sus de ces reformes, le ministre SIMPORE a souligné que le Burkina Faso va renforcer sa collaboration avec les pays voisins dans la lutte contre le terrorisme.

Farida SAWADOGO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *