Fespaco 2021 : Augusta PALENFO, « Mettre en avant les professionnels du pays »

Augusta PALENFO  est une humoriste bien connue des burkinabè. Comédienne et actrice de cinéma sont aussi des casquettes que porte notre grande de l’humour. De l’humour au cinéma en passant par le théâtre, elle s’est faite un véritable palmarès et non des moindres. La série télévisée Ina, Sita et les films ‘’Cœur de lion’’, ‘’une femme pas comme les autres’’ sont entre autres des œuvres cinématographiques dans lesquelles a joué notre actrice et qui nourrissent sa filmographie. Depuis 2016, notre actrice a décidé d’ajouter une flèche à son arc en allant cette fois derrière la caméra avec son film ‘’Carton rouge’’. Pour ainsi dire que le cinéma  est pour Augusta PALENFO  ce qu’est la plume pour l’écrivain.

A l’orée de la 27è édition du FESPACO qui se tiendra du 16 au 23 octobre 2021 à Ouagadougou, Augusta PALENFO  pousse un coup de gueule; un vrai coup de pied dans la fourmilière… (vidéo)

Quelle est l’actualité de Augusta PALENFO ?

L’actualité de Augusta actuellement est qu’on est en vacances et ce sont les vacances artistiques culturellement parlant. Le mois d’août, c’est le mois où on peut vaquer à ses occupations. Donc, on est en vacances en ce moment, on réfléchit pour voir à la rentrée qu’est ce qu’il faut faire , qu’est ce qu’il faut encore mijoter , ce qu’on pourra créer pour le plaisir de nos fans.

Qu’est ce que Augusta nous prépare pour le FESPACO ?

Rien de spécial ! Mais je sais que j’ai déposé mon deuxième long métrage au FESPACO; donc on attend les résultats qui ne sont pas encore sortis. De toutes les façons, retenu ou pas, le film passera dans les salles de ciné avant le FESPACO pour donner au public de voir le deuxième long métrage de Augusta PALENFO.

Comment se passe le métier de réalisatrice ?

On a fait deux ans sans travailler. Véritablement avec la maladie à Coronavirus, tout a été au ralenti. Malgré tout, on continu, on a des scénarios dans les tiroirs prêts à être réalisés. C’est le nerf de la guerre qui fait défaut.

En tant que professionnelle du cinéma, quelles pourraient être vos attentes pour cette 27ème édition du FESPACO ?

Avec un FESPACO assez spécial en ce temps de Covid, je souhaite que ça se passe bien.  Mais que les organisateurs n’oublient pas de toujours mettre en avant les professionnels de ce pays parce que comme on le dit, « la charité bien ordonnée commence par soi-même ». Voilà ce que je peux dire, Que chacun puisse avoir des contacts et se créer un environnement favorable pour booster notre métier. Voilà ce que je souhaite à tout professionnel et particulièrement pour moi-même.

Si Augusta PALENFO devait poser une lecture critique sur l’organisation du FESPACO; qu’en sera-t-il ?

C’est vrai que je ne sais rien de ce qui se passe en termes d’organisation Mais je puis déjà vous dire que le Fespaco a toujours refusé d’associer les artistes dans l’organisation. D’un point de vue générale, les responsables du festival pourraient avoir raison parce qu’ils se disent que les artistes n’ont pas le temps pendant le Fespaco; ils sont  préoccupés à remplir leur carnet d’adresse ou à voir le jeu d’acteurs dans les autres films.

Propos recueillis par Farida SAWADOGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *