Soirée Tik-Tok  : Exporter la musique burkinabè à travers l’application

A quelques jours de la première édition de la soirée Tik Tok, les organisateurs ont animé une conférence de presse le 15 octobre 2021 à la villa de l’intégration. L’objectif de cette rencontre avec les médias vise à donner les tenants et les aboutissants de la manifestation.

La musique burkinabè a des difficultés pour s’imposer au-delà du pays. Et Miss, Awa Diallo et ses collaborateurs, entendent le faire à travers l’organisation de la soirée Tik-Tok.  La promotrice de la manifestation a fait savoir que cette idée de la soirée Tik-Tok est de vulgariser la créativité de la culture burkinabè. Cela, a-t-elle avancé, à travers l’utilisation de l’application Tik-Tok qui est suivie par de nombreux internautes.

Awa DIALLO  (milieu) :  Promotrice de l’évènement

 Les activités de cette manifestation, selon elle, se dérouleront en deux phases. A son avis, la première est un appel à candidature et la seconde, sera la soirée en tant que telle. Elle a cité comme critères de sélection des lauréats, la créativité des jeunes, le nombre de personnes qui auront « like » et le partage maximum de vidéos. Mlle Diallo a évoqué que la compétition récompensera deux vainqueurs. Awa Diallo a déclaré que les challenges se feront sur les mélodies  de l’artiste burkinabè, Kayawoto.  D’où l’intérêt du partenariat avec le staff managérial dudit artiste.

Le manager de Kayawoto, San Rémy Traoré s’est réjouit d’avoir été associé à l’activité. Car, a-t-il précisé, l’ère numérique engage une nouvelle dynamique de communication. Ce concours, selon San Rémy Traoré vise non seulement à promouvoir la musique burkinabè mais constitue une ouverture de la culture burkinabè au monde.

Le coordonnateur de la soirée, Renaud Soulama, a, quant à lui,  rappelé la thématique qui est : » Cohésion sociale et solidarité' ». Et de justifier que cela vient à point nommé avec le contexte difficile que traverse le pays des hommes intègres.

Cette soirée, a-t-il souligné, serait une occasion de collecter des fonds au profit des personnes déplacées internes ayant quitté leur village pour fait d’insécurité.

En termes de perspectives, les conférenciers ont décliné que l’objectif à long terme est de vulgariser la musique du terroir a travers l’application Tik-Tok.

Achylle ZIGANI

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *