Procès Thomas Sankara : Hamado Kafando reconnait …

Après le Colonel Major à la retraite, Alidou Jean Christophe Diébré, c’est le tour du  médecin colonel Hamado Kafando à la retraite de passer à la barre ce jeudi 4 novembre 2021.

Il était au moment des faits capitaine.  Il est poursuivi pour faux en écriture publique. Il a délivré un certificat de décès mentionnant mort accidentel à la veuve de Bonaventure Compaoré. Il reconnait les faits et se défend de l’avoir fait à but social, juste pour aider la veuve à rentrer dans  ses droits.

Le troisième appelé à la barre est le col  major à la retraite Jean Pierre Palm, capitaine au moment des faits et poursuivi pour complicité d’attentat à la sureté de l’Etat. Il raconte qu’au moment des faits, il n’avait pas de fonction de commandement et s’apprêtait à rejoindre son nouveau poste  à Bobo-Dioulasso. Et que précisément le 15 octobre 1987, il avait des maux de dent et il a entendu les coups de feu en étant dans un centre médical à Zogona. Le lendemain tous les officiers ont été convoqués et on leur a demandé de se mettre à la disposition du nouvel ordre. L’interrogatoire se poursuit avec Jean Marc Palm.

Source : Sidwaya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *