Politique : Les taximen n’iront pas à la marche du 27 novembre …

La Fédération Nationale des Syndicats des Taximen et des Acteurs du Transport Urbain du Burkina(FNST/ATU-B) a conviée la presse  ce 26 novembre 2021 à une conférence à son siège sis à la place Naaba Koom de Ouagadougou. Objectif, sensibiliser les taximen sur les impacts négatifs de la crise politique sur l’économie nationale.

Compte tenu de la dégradation de la situation sécuritaire au Burkina Faso dû aux attaques terroristes, la population impuissante et désespérée exige la démission du président qu’elle estime être la source de ce fléau en organisant une marche de protestation prévue pour ce 27 novembre2021 sur toute l’étendue nationale. Cependant, La Fédération Nationale des Syndicats des Taximen et des Acteurs du Transport Urbain du Burkina constituée de 09 syndicats dont 04 à Ouagadougou et 05 à Bobo Dioulasso lance un appel à tous ses membres à une prise de distance concernant cette marche qui aurait un impact négatif sur le transport urbain.

Adama Emmanuel NACOULMA

« Nous interpellons tous les acteurs du secteur urbain de vaquer à leurs occupations mais également de ne pas se mêler à la marche annoncée. La fermeture des frontières dues au covid a ralenti nos activités et nous ne voulons pas faire de marche« , a souligné Adama Emmanuel NACOULMA président de La Fédération Nationale des Syndicats des Taximen et des Acteurs du Transport Urbain du Burkina (FNST/ATU-B)

Pour les conférenciers, l’ennemi est à revoir ensemble et non se pencher sur le président car cette situation ne concerne pas que le Burkina Faso et certains de nos voisins en sont aussi victimes. Après avoir écouté le message du Président du  Faso la nuit du 25 novembre 2021, nous sommes convaincus de pouvoir vaincre ce terrorisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *