SIPAO 2021 : Et c’est parti pour la 5ème édition !

Créateurs, acheteurs et revendeurs ou simples admirateurs de la mode ont répondu au Grand rendez-vous annuel du Salon International du Prêt-à-porter Africain de Ouagadougou (SIPAO). La coupure du ruban marquant l’ouverture officielle de l’évènement est intervenue cet après-midi du 17 décembre 2021 à la place de la nation.

Créer en 2016 avec seulement une vingtaine de stands,  le SIPAO compte aujourd’hui près de 100 participants venant divers pays du continent. Un effort louable que le Directeur de Cabinet du Ministère en charge de la culture n’a pas manqué de relever et qui nécessite selon lui,  d’être soutenu. « Nous avons eu la chance de visiter quelques stands. Nous avons pu constater que nos stylistes ont du talent. Nous avons vu des finitions qui n’ont rien à avoir avec  les grandes marques comme Yves Saint Laurent.  Pour nous, ce sont des salons qu’il faut accompagner » , a laissé entendre Salifou TAÏTA.

« Le SIPAO est une vitrine pour les créateurs pour qu’ils puissent se faire connaître, faire connaître leurs produits. C’est de permettre à nous les créateurs d’avoir une vitrine pour montrer notre savoir-faire « , a rappelé le promoteur du SIPAO, Idé MAVA .



Pour Madame Sali DAH, il faut que le SIPAO ne perdre pas de vue certains de ses objectifs qui est de mettre en contact les créateurs burkinabè et Africains avec les acheteurs

Sali DAH : Exposante, Promotrice de 3k confection 

« Déjà, l’organisation est très bien faite. On y voit beaucoup de participants avec des tenues de qualité. L’un des objectifs que s’est fixé le SIPAO dès sa création, c’est de mettre en contact les créateurs burkinabè et Africains avec les acheteurs.  Mais depuis lors, nous n’avons pas encore réussi à développer ce volet-là. Donc, ce que je lui suggèrerai, c’est de mettre l’accent et d’être toujours regardant sur cet aspect que je viens d’évoquer. Je le dis parce que chaque fois qu’il nous rencontre, il ne cesse de nous rappeler que son objectif est de nous permettre de vendre. Oui ! C’est vrai que nous vendons ; mais nous vendons beaucoup plus à la population. Or, notre objectif principal est de pouvoir vendre à des revendeurs; c’est-à-dire, à des gens qui viendront acheter et revendre…  C’est ce qui nous permettra de nous faire connaître sur le plan national et international parce que les tissus Faso DAN FANI et le COCO DUNDA sont des originalités de notre patrie ».

A propos également de l’intérêt de  cet évènement pour les créateurs, d’autres participants se prononcent. Vidéo

En termes d’innovations, le SIPAO 2021 consacre 03 soirées de défilés avec des défilés extra-privés organisés par les créateurs qui le désirent.

Mais le SIPAO 2021 n’a pas attiré que les professionnels du textile. Des fins connaisseurs en matière  vestimentaire tels les anciens ministres Abdoul SANGHO et Rémi DJANGUINOU sont passés soutenir les créateurs, un bel exemple à notre avis qui mérite d’être suivi.

L’exposition continue jusqu’au 30 décembre 2021 à la place de la nation.

Source : ArtistesBF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *