Education : Samira Lydivine SAMANDOULGOU a présenté son mémoire en fin de cycle.

C’est à l’Institut Panafricain pour le Développement Région Afrique de l’Ouest – Sahel que Samira Lydivine SAMANDOULGOU a présenté publiquement son mémoire en fin de cycle pour l’obtention  du Master en Sciences Appliquées au Développement, option « Genre populations et Développement ». La soutenance s’est déroulée le 22 décembre 2021 en présence de ses parents, amis et connaissances.

« Analyse de la représentativité des femmes appelées à témoigner dans les grandes émissions d’informations télévisuelles », tel est le thème présenté par Samira Lydivine SAMANDOULOU en vue de l’obtention du Master en Sciences Appliquées au Développement, option Genre populations et Développement. Au bout d’une heure environ d’échanges avec l’impétrante, le Jury composé de trois membres a délibéré et a jugé le travail  honorable.

« C’est un travail scientifique et très original », nous a confié le Président du Jury.

« Le sujet est assez original parce qu’il ne fait pas parti de ce qu’on a l’habitude d’entendre. Nous l’avons donc apprécié en regardant le canevas scientifique, les critères de scientificité et c’est à partir des critères que nous avons donné la note qu’il faut », a laissé entendre  Dr Zakaria SORE

Et c’est une impétrante bien comblée quand le Jury lui a annoncé sa note. Le sourire bien affiché aux lèvres, Samira Lydivine SAMANDOULOU nous explique en quoi a consisté son travail :

 » Nous avons travaillé sur la représentativité des femmes dans les grandes émissions d’information de la télévision BF1. Et nous nous sommes épanchés sur les femmes invitées dans ces différentes émissions d’informations.

Nous sommes parties du constat que les femmes sont faiblement représentées dans l’industrie médiatique en général. Plus spécifiquement, quand elles sont appelées à donner leur point de vue sur certains points, on ne les retrouve plus.

Poussant loin ses recherches, Samira Lydivine SAMANDOULOU a aussi proposé quelques suggestions en vue d’une meilleure représentativité de la femme  aux grandes émissions télévisuelles.

Pour l’amélioration de la représentativité des femmes dans les grandes émissions d’information, nous avons proposé un répertoire de femmes susceptibles de témoigner dans de grandes émissions d’informations. Aussi, nous avons proposé l’instauration d’un prix de parité homme-femme qui pourrait être intégré aux différents prix Galian que nous avons déjà. Enfin, nous avons souhaité que l’intégration du Genre soit au programme dans les curricula de formation des étudiants en journalisme.

Nantie désormais d’un Master en Sciences Appliquées au Développement, option Genre populations et Développement, Samira Lydivine SAMANDOULGOU est à tout point de vue bien outillée pour affronter le marché de l’emploi.

« Ayant déjà un diplôme en sciences de l’information et de la communication, c’est de pouvoir œuvrer, travailler dans le plaidoyer, faire le lien entre communication et Genre dans les projets et programmes de mon pays et d’ailleurs », a-t-elle conclu.

Bon vent à Samira SAMANDOULGOU qui brille déjà de dynamisme et prompte à servir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *