l’histoire incroyable de l’Argile

« Que feriez-vous si le seul point d’eau accessible à plusieurs kilomètres à la ronde était …un lac jonché de cadavres ? »

Elle a bu l’eau du cimetière, et devinez ce qu’il s’est passé… !

Imaginez ! il fait 38 degrés, votre gourde est vide depuis 24 heures.

Vous devez choisir entre :

boire l’eau du lac contaminé (en priant pour ne pas mourir du choléra),

ou mourir de soif

Eh bien, vous pourriez boire l’eau du lac… et vous en sortir sain et sauf.

À condition d’y ajouter un puissant antidote. Voici l’expérience d’une femme médecin en mission humanitaire au Rwanda, en 1994 « Je pouvais décontaminer l’eau du lac Kivu en toute sécurité, malgré les cadavres », a –t-elle déclaré.

Il s’agit de la médecin Jade Allègre, partie en mission humanitaire au Rwanda, en 1994.

Sur place, elle n’avait pas accès à l’eau potable…Le lac Kivu était contaminé par des cadavres de personnes mortes du choléra.

Tous ses confrères s’inquiétaient, comptant et recomptant leur maigre stock de bouteilles.

Jade, de son côté, était parfaitement tranquille. Elle s’est avancée jusqu’au lac pour y remplir sa gourde. Tout le monde a cru qu’elle était folle.

Sauf qu’elle ne l’a pas bue directement…

Pour purifier l’eau, elle y a versé un peu d’argile. Le temps que l’argile se dépose au fond de l’eau, on pouvait la boire sans danger. Certains me diront : « D’accord, mais moi je ne bois pas d’eau contaminée. »

Le masque à l’argile…

Jade Allègre au Rwanda, en 1994.

D’autres se contentent de masques à l’argile… C’est un vrai gâchis !

Beaucoup de gens s’en tiennent là parce qu’ils n’ont pas idée de tout ce que l’argile peut faire pour eux.Votre armoire à pharmacie déborde peut-être de boîtes en tout genre…

Alors qu’une seule vous permettrait de soulager de nombreux maux, même les plus tenaces (des ulcères, aux rhumatismes, en passant par les abcès…).

Avec toutes les propriétés santé qu’elle concentre, l’argile est une trousse à pharmacie à elle toute seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *