Terrorisme au Burkina : Ce que nous savons des attaques de la base militaire de Tambarga ( Madjaori)

Madjoari Village situé à 77 km environ de Pama dans la province de la Komondjari a été la cible d’attaques meurtrières le  19 mai 2022 . Le bilan est très lourd près une cinquantaine de morts.

C’est une des attaques meurtrières jamais opérée dans cette région. Selon les sources en notre possession,  tous les vieux ont été égorgés sans exception dans le village de Sambou où les terroristes les  ont conduits pour commettre leur forfait. Les femmes qui fluaient à bord de leurs charrettes se sont vues dépouillées de tous leurs biens avant de les avertir que tout garçon, même de 15 ans qui sera aperçu sera abattu.

Selon toujours nos sources dont l’une d’elle est actuellement en soins intensifs à DAPAONG (au togo) tout individu se débattant pour résister est systématiquement abattu.

« Quand ils te tirent et qu’ils sentent que tu te débats même un peu, ils reviennent de tirer une seconde fois », nous apprend notre source. «  Sachez dès aujourd’hui que nous n’avons personne en vie ou du moins, dans le rang des hommes. Aucun homme n’est encore en vie. Une  femme a eu cependant la chance de s’échapper des mains de terroristes. Mais c’est par la grâce de Dieu qu’elle a pu être transportée jusqu’à Dapaong. C’est elle d’ailleurs qui nous relate les faits. Mais j’ai dû lui dire de se taire le temps qu’elle se rétablisse  parce que nous sommes d’abord préoccupés par sa santé».

« Je suis avec mon grand frère actuellement à l’Hôpital de Dapaong qui est un grand hôpital. Il a eu la chance de s’échapper. Tout le reste,  c’est-à-dire, mes oncles et mes frères ont été égorgés », nous relate une autre source. « Dans le village de Tambarga où s’est perpétuer l’attaque, il n’ y a plus personne », a-t-elle ajouté avant de se fondre dans les prières.

Nous apprenons que l’armée burkinabè s’est déployée dans la zone pour évacuer en hélicoptère la population de Madjoari prise en étau entre les terroristes et les bêtes sauvages.

Olivia COULIDIATI

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *