Lancement des épreuves du CEP au Complexe Scolaire Saint Viateur de Ouagadougou

 Les épreuves du CEP ont débuté ce 07 juin 2022 à Ouagadougou et officiellement sur l’étendue du territoire burkinabè. C’est du moins le constat fait ce matin par une de nos équipes du côté du Complexe Scolaire Saint Viateur. Un centre d’examen qui accueille  404 candidats repartis dans le seul jury n°3, dont 176 garçons et 228 filles. C’est Léopold Diagbouga Directeur de l’école Wayalgin « A » et Président de centre qui a procédé au lancement des épreuves écrites.

Nous sommes ici au centre de composition du Complexe Scolaire Saint Viateur de Ouagadougou. Après neuf(09) mois d’apprentissages, ces élèves en classe de CM2 sont à l’épreuve ce matin pour l’obtention de leur tout premier diplôme qui est le CEP (Certificat d’Etudes Primaires) et de l’Entrée en 6ième session  2022. Venus de six(06) complexes scolaires dont  » la Trame d’accueil « A » et « C », Boyam , Saint Viateur, Bogodogo et Omar Ben  . Au Complexe Scolaire Saint Viateur de Ouagadougou, pas d’incidents majeurs à signaler sauf quelques retards et des absences .

Léopold Diagbouga Président de centre

« Ça ne passe très bien. Nous venons d’ouvrir la première enveloppe qui porte sur la rédaction. Le sujet est : « Mon école a organisé une journée de salubrité, raconte ». Pas d’incidents majeurs enregistrés à notre niveau.  Les candidats sont repartis dans huit salles avec 51 candidats par salles à l’exception de la salle n°8  qui sont de 47 élèves» nous relate  Léopold Diagbouga Président de centre.

C’est avec beaucoup d’émotions que Némata Ouèna élève de l’école « Trame d’accueil A » se dit confiante après l’épreuve de rédaction. «  L’épreuve de rédaction est abordable. J’ai pu écrire quelque chose », nous dit-elle cependant sous cape.

« L’épreuve était abordable. J’ai fait attention aux fautes et j’ai relu avant que les surveillantes ne ramassent les copies . Je me confie à Dieu pour la suite », lança Murielle Astride Moyenga .

Rappelons que c’est 431.000 candidats qui sont en course pour la conquête du CEP au Burkina Faso.  

Joseph Stéphanie OUATTARA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *