Burkina : Le CNTR monte au créneau

La Coordination nationale pour une transition réussie (CNTR)  a organisé une conférence de presse ce mercredi 08 juin 2022 pour porter à la connaissance de l’opinion nationale  et internationale sa lecture sur la situation nationale. Une situation nationale marquée par le déroulement de la feuille de route de la transition et un regain d’activisme politique à contre-courant  de la marche dynamique du peuple burkinabè.

Les responsables du CNTR rassurent l’opinion publique que la situation sécuritaire évolue positivement. Saluant les offensives des Forces de défense et de sécurité qui ont permis la reprise de certaines zones aux mains des groupes terroristes, la neutralisation de certains chefs terroristes annoncée récemment par le lieutenant colonel Yves Didier Bamouni, commandant des opérations du théâtre national COTN et la sécurisation de convois de ravitaillement.

« Au plan sécuritaire, malgré la complexité de la lutte contre le terrorisme, les Forces de Défense et de Sécurité(FDS), appuyées par les Volontaires pour la Défense de la Patrie(VDP), engrangent des résultats satisfaisants sur le terrain. Les offensives militaires opérées ces derniers temps ont mis en déroute les forces du mal », a expliqué Pascal Zaïda porte parole de la CNTR.

Pour vaincre le terrorisme au Burkina Faso,  la Coordination Nationale pour une Transition Réussie, est optimiste même si elle est consciente qu’il reste encore beaucoup à faire. « La mission de restauration de l’intégrité territoriale est certes titanesque, mais elle n’est pas impossible. Ainsi, pour aller plus vite dans cette reconquête, nous appelons à l’instauration de l’état d’urgence sur l’ensemble du territoire national. Nous restons confiants que nos FDS viendront à bout de l’hydre terroriste », ajoute-t-il.

Pascal Zaïda/ Porte parole de la CNTR

Cependant, la CNTR, regrette certaines actions de la classe politique, tendant à compliquer la tâche à la transition. « Alors que les nouvelles autorités sont dans cet élan salvateur de reconquérir le territoire national occupé par les terroristes à cause du laxisme du régime de Roch Marc Christian Kaboré et de ses alliés. Nous assistons de plus en plus, à un activisme politique débordant de certains acteurs politiques haineux mus par une volonté vengeresse », a condamné Pascal Zaïda.

Face à cette situation, le CNTR exhorte également l’ensemble des Burkinabè à raffermir davantage l’élan de solidarité au plan humanitaire.

Joseph Stéphanie OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *