Prix de l’Excellence Scolaire 2022 : Les meilleurs élèves et enseignants seront primés le 28 juillet prochain

Habituellement décerné aux meilleurs élèves depuis 2017 au Burkina Faso, le Prix de l’Excellence de l’Education Nationale (PEXEN) prend désormais en compte les meilleurs enseignants. Ils sont au total 26 enseignants et élèves compris  sélectionnés pour être primés à l’édition 2022. C’est l’annonce faite par le comité d’organisation avec à sa tête le Ministre de l’Education Nationale Lionel Bilgo, au cours d’une conférence de presse ce 18 juillet 2022 à Ouagadougou.

En prélude à la cérémonie de remise de prix, le comité d’organisation du ministère de l’Education nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues(MENAPLN) est à pied d’œuvre pour le déroulement de cet évènement qui aura lieu le 28 juillet 2022 à la Salle des banquets de Ouaga 2000.

Le PEXEN 2022 est placé sous le thème : « Ensemble, célébrons le mérite pour une école plus résistante », un thème qui a tout son sens selon les organisateurs de l’évènement car il vise à reconnaître le mérite des acteurs de l’éducation burkinabè.

Cette remise des (PEXEN) marque également la clôture en apothéose de l’année scolaire. Après le dur labeur, place à la moisson pour ces élèves qui se sont distingués de par leur travail à l’issue des examens scolaires 2021-2022.

Pour faire parti de ces meilleurs élèves, le Comité national de sélection avait des critères  bien précis. Il faut d’abord être régulièrement inscrit dans un établissement public ou privé, être admis au premier tour pour le BEPC et le Baccalauréat.

Ensuite, être parmi les dix (10) premiers au niveau national pour le CEP et le BEPC et avoir 13 ans maximum pour le CEP, 18 ans pour le BEPC et une moyenne de 16/20 au moins.

Pour le baccalauréat général et technologique, il faut être parmi les cinq (05) premiers de sa série, avoir au moins 14/20 de moyenne et être âgé de 21 ans au plus.

Pour le baccalauréat professionnel, être parmi les deux (02) premiers de sa spécialité, avoir au moins 14/20 et avoir 23 ans au maximum.

Et en ce qui concerne le CAP,  être parmi les 5 premiers et avoir au moins 16/20,  avoir 19 ans au maximum, et 21 ans maximum et avoir eu 15/20 au moins pour le BEP en raison de 5 par spécialité. Les élèves avec un handicap seront aussi récompensés, en raison de deux (02) par type de handicap (visuel, auditif, autisme). Les élèves déplacés internes seront aussi récompensés, relève également le ministre Bilgo.

Aussi, selon toujours le Ministre, l’innovation majeure est la prise en compte des enseignants dans le décernement du Prix. « En effet, face aux nombreux défis d’ordres matériel, administratif, pédagogique et didactique, beaucoup d’enseignants font preuves d’ingéniosité, d’inventivité et d’une résistance exceptionnelle dans l’exercice de leur métier, quelquefois en dépit des menaces et attaques liées à la crise sécuritaire », a fait savoir Lionel Bilgo.

Lionel BILGO/Ministre de l’Éducation Nationale

Ainsi, vingt-six (26) enseignants du primaire, du post-primaire et du secondaire seront primés et deux (02) supers enseignants sur les vingt-six (26) dont un, de sexe féminin recevront le Prix du président du Faso.

Pour les critères de sélection des enseignants, « avoir au moins 5 ans d’ancienneté, avoir tenu une classe d’examen durant l’année scolaire et bien d’autres critères », a précisé Lionel Bilgo. Ces enseignements lauréats recevront des Prix allant des maisons de type F3 jusqu’à des motos, a ajouté le ministre Bilgo

Près de 500 lauréats ont déjà été récompensés depuis 2017.

Joseph Stéphanie OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *