Foncier au Burkina : 1er CASEM 2022 du ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat

Le ministère de l’Urbanisme et de l’habitat tient son premier CASEM ce jeudi 11 Août 2022 à Ouagadougou. La cérémonie d’ouverture, était en présence du 1er responsable du département, Boukary SAVADOGO.

« Problématique de la prise en charge des PDIs au Burkina Faso : quelle contribution du ministère de l’urbanisme des Affaires Foncières et de l’Habitat ? », c’est sous ce thème d’actualité que le ministère de l’urbanisme, des affaires foncières et de l’habitat tient sa 1ère session du Conseil d’Administration du Secteur Ministériel (CASEM) de l’année 2022, les 11 et 12 août 2022.

Les participants du 1er CASEM

La prise en charge intégrale des Personnes Déplacées Internes(PDIs) est au cœur de la 1ère session du CASEM du MUAFH. En effet, c’est suite à la forte dégradation de la situation sécuritaire, le Burkina Faso fait face à la plus grande crise humanitaire de son histoire qui a désarticulé aussi bien les orientations des documents de politiques, de planification ainsi que les tissus urbains et les ressources pour les actions de développement. Aussi, plus de deux millions de burkinabè ont abandonné leurs localités d’origine pour se retrouver dans des villes d’accueil du fait des attaques terroristes.

Le Gouvernement de Transition, conscient des défis de relogement, déploie des moyens divers, à travers le ministère de l’urbanisme, des affaires foncières et de l’habitat, pour conjurer les conséquences induites par les déplacements massifs de population. La complexité du terrorisme appelle à une réponse urgente et globale, au-delà de l’action militaire.

Le CASEM va permettre de partager le programme avec l’ensemble des acteurs et leur permettre de s’engager à sa réalisation.

En a croire  le ministre de l’Urbanisme et de l’habitat, plusieurs reformes ont été entamés dans le but d’une meilleure viabilisation. « Nous avons entamé la question du développement des villes  qui intègre les questions d’assainissement et de viabilisation qui est plus que nécessaire » a confié le ministre Boukary Savadogo.

Boukary Savadogo/Ministre de l’Urbanisme et de l’Habitat

Cette session a réunit, en plus des membres statutaires du département, bien d’autres acteurs ministériels, du privé et des organisations professionnelles du secteur de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction.

Joseph Stéphanie OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *