Transport aérien : Le SYNCAB annonce un préavis de grève prévue du 25 au 27 août 2022 prochain

Le Syndicat National des Contrôleurs Aériens et assimilés du Burkina a animé une conférence de presse relative au préavis de grève lancé le 25 août par l’Union des Syndicats des Contrôleurs Aériens de l’ASECNA (USYCAA). L’annonce a été faite dans la soirée de ce lundi 22 août 2022 à Ouagadougou.

Le syndicat national des contrôleurs aériens et assimilés du Burkina (SYNCAB) annonce un préavis de grève prévu du 25 Aôut à partir de 8 heures TU jusqu’au samedi 27 août 2022 à 7 heures 59 et «puis une durée indéterminée jusqu’à la satisfaction totale de toutes ses revendications».

Selon les conférenciers du jour, cette grève leur a été imposée par le Directeur Général de l’ASECNA Mohamed Moussa qui ne cesse de mépriser leur corps de métier. Objectif de la grève, améliorer des conditions de travail afin de maintenir et renforcer un niveau de sécurité optimal dans le ciel.

« Le Directeur Général au lieu de s’engager dans un dialogue constructif avec les contrôleurs, s’est lancé dans une opération de diabolisation des leaders légitimes du mouvement, et à des manœuvres dilatoires consistant à ouvrir des négociations avec des structures autres que l’USYCAA, seule et unique interlocutrice reconnue des contrôleurs aériens » indique Yacouba SIB porte-parole du SYNCAB.

Le SYNCAB conscient du contexte difficile attend assurer le service minimum pour prendre en compte tous les vols sensibles dont les évacuations sanitaires, les vols militaires et vols d’urgences.  

Le SYNCAB, appelle une fois de plus à l’ouverture d’un dialogue franc, sincère et direct avec l’administration centrale à l’Agence pour un traitement diligent de toutes les revendications des vaillants Contrôleurs Aériens qui assurent nuit et jour là sécurité des vols.

L’ASECNA assure la fourniture des services aériens dans 17 pays africains que sont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée Bissau, la Guinée Equatoriale, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Joseph Stéphanie OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *